Quelles mémoires ?

NOUS AVONS 5 TYPES DE MÉMOIRES DIFFÉRENTES

Mémoires

 

Classer

ligne800 50
grise_400

explicite02explicite

implicite02implicite

ligne800 50

 

Visage Encodage

ENCODAGE SENSORIEL  en savoir plus...

La mémoire sensorielle conserve fidèlement mais très brièvement l'information apportée par les différents sens, que sont l'ouïe, l'odorat, le toucher, la vue et le goût. La durée de la mémoire sensorielle est très courte, elle est de l'ordre de quelques centaines de millisecondes à une ou deux secondes au maximum. Cette mémoire constitue un passage obligé pour le stockage dans la mémoire à court terme.

Or les informations sensorielles sont prélevées de manière sélective. Il nous est d'ailleurs impossible de tout mémoriser. Nous retenons donc les informations qui ont attirées notre attention. Toutefois, nous retenons aussi d'autres sensations de manière non sélective ou inconsciente.

Les cellules réceptrices sensorielles sont associées à des cellules nerveuses ou sont elles même des neurorécepteurs. Elles transforment l'énergie reçue en signaux électriques par le changement de leur potentiel électrique : c'est ce que l'on appelle la transduction sensorielle. Les informations étant codées suivent différentes voies pour activer certaines zones du cerveau et être interprétées en conséquence. Les traces signifiantes (images, sons,...) sont ensuite transformées (encodées, parfois dans un autre système comme par exemple du système auditif en un système visuel) pour passer dans une mémoire plus stable : la mémoire à court terme.

On appelle registre sensoriel, ou « mémoire sensorielle » la structure qui garde pendant un très court laps de temps (quelques millisecondes) l'information sensorielle, c'est-à-dire, les sons, les images, les odeurs, etc, qui nous atteint la plupart du temps inconsciemment.

 

 

cinq sens

yeux

 

Oreille marron

LA MEMOIRE ICONIQUE:

Le premier registre sensoriel étudié fut le registre visuel. Déjà en 1889, Wundt formulait l'hypothèse de l'existence de registres de ce type, mais c'est à Sperling que nous devons l'astuce d'avoir découvert le moyen de mesurer la mémoire sensorielle visuelle.

Pour tester l'existence d'un registre sensoriel visuel dans lequel seraient stockées plus de lettres que les sujets ne peuvent en rappeler, Au-delà de 300 ms(1/2 seconde), l'information visuelle a quitté le registre sensoriel et a transité en mémoire à court terme, alors que le reste de l'information a été perdue. 

LA MEMOIRE ECHOÏQUE:

En ce qui concerne la mémoire auditive, Darwin, Turvey et Crowder (1972) proposent une expérience analogue à celle de Sperling dans le domaine visuel, mais transposée dans le domaine sonore. 

Les résultats trouvés ont montré que la performance dans la tâche de rappel partiel ne diminue significativement qu'après un délai de quatre secondes. Un résultat de deux secondes a toutefois été trouvé dans un paradigme différent. De manière plus générale, on considère que des séquences sonores peuvent être conservées en mémoire échoïque pendant des durées allant de 250 ms à deux secondes 

 

Formation

Formation

Formations

Formations

Mindmap

Mindmap

Mindmap

Mindmap

Mémoire

Mémoire

Mémoire

Mémoire

Mon Espace

Espace

Mon Espace

Mon espace